Old Sailormen - Découvrir et Voyager

Découvrir et voyager

Découvrir et voyager

Old Sailormen


Souvenirs marins et napolitains

JOUR 1 - DEPART DE PARIS ET ACCLIMATATION NAPOLITAINE...

 

En ce mardi 4 octobre 2016 vers midi nous voilà réunis à Orly Sud près à partir pour Naples avec le vol Easyjet.

 

Nous sommes réunis à 6 couples, car notre ami Prélo a un impondérable familial de dernière minute qui l'oblige à rester à Paris.

Mais il a la gentillesse de venir nous voir à l'aéroport pour nous souhaiter un bon voyage. Nous penserons bien à lui au cours de notre séjour à Naples et même au retour, en souhaitant le revoir lors de notre prochain périple.

 

L'avion décolle et survole Genève et le lac Léman puis le Mont Blanc et l'Italie le long des Appenins, il fait beau presque jusqu'au bout, mais le ciel est en partie nuageux quand nous atterrissons à Naples.

 

IMG_0546.JPGIMG_0548.JPG

 

IMG_0558.JPG

 

Après quelques hésitations nous trouvons le fameux Alibus qui nous dépose Place Garibaldi à deux pas de notre hôtel UNA situé sur la place face à la Stazione Ferroviara à l'autre bout et surtout face au Vesuve qui se profile dans le ciel dégagé.

 

L’hôtel UNA Hotel Napoli est assez classique avec des chambres jolies et confortables. Certains donnent sur la place, d'autres dans la petite rue derrière.

 

Il est juste dommage que les travaux sur la place ne soient pas terminés, mais nous sommes à Naples et les travaux publics y durent longtemps....

 

Nous aurons plusieurs fois l'occasion lors de petits déjeuners de profiter de la terrasse de l'hôtel au soleil du matin..

 

Rendez vous est pris vers 16h pour notre première sortie dans le Centro Storico en direction du Duomo ( la cathédrale de Naples) située à 20 minutes à pied de l'hôtel. Nous répérons au passage notre premier restaurant du soir à l' Antica Pizzeria Da Michele. Le serveur nous recommande de revenir avant 19h pour éviter l'attente...

 

Avant nous allons à la Stazione pour préparer le voyage du lendemain vers Pompéi et acheter les billets du Circumvesuviana, sorte de train de banlieue qui comme son nom l'indique suit la baie de Naples à Sorrente en faisant le tour du Vésuve...

 

Pour ceux dont mon épouse déjà venus en 1969, le Centro Storico n'a pas changé! C'est dire l'ampleur du malaise immobilier à Naples...Le côté positif est ce quartier encore dans son jus avec les petits commerces, les napolitains qui y circulent en vespa ou en mini voitures ( FIAT ou Smart, c'est selon...), le linge aux fenêtres, les rues et les ruelles encore plus étroites...et un peu partout les petits restaurants typiques, pas chers et traditionnels, auxquels nous allons faire honneur lors de notre séjour...

 



IMG_0566.JPGIMG_0564.JPGIMG_0567.JPG

 

Il commence de pleuvoir lorsque nous entrons dans le Duomo, le bâtiment est coincé à l'arrière dans les vieux immeubles du Centro Storico tout contre...Il pleut tellement à la sortie que nous devons acheter un parapluie à un vendeur à la sauvette pour quelques Euros... je vous rassure il était déjà cassé en fin de séjour et nous l'avons jeté depuis!

 

IMG_0578.JPGIMG_0572.JPGIMG_0579.JPG


 Finalement avec le recul, à part San Gennaro (Saint Janvier, patron de Naples), je n'ai pas grand souvenir du Duomo de Naples, et il me semble avoir vu mieux ailleurs...

 

Retour à l'Antica Pizzeria Da Michele, où les filles se prennent pour Julia Roberts dans Mange, prie, aime...et où nous sacrifions tous au menu unique (choix entre deux pizzas + bière) le tout pour 7 Euros par personne....

 

IMG_0584.JPGIMG_0591.JPG

 

Les pizzas sont ENORMES et débordent de nos assiettes, elle se rejoignent quand on se fait face.. c'est dire !

 

C'est bon, c'est simple, c'est pas cher et c'est Naples!

 

Vers 20 heures nous sortons du restaurant et constatons que le serveur a eu raison de nous dire de passer tôt au vu de l'attroupement dans la rue devant l'entrée...

 

Il n'est pas trop tard mais tout le monde est un peu fatigué, retour à l'hôtel et on rejoint sa chambre.

 

Rendez vous est pris pour le lendemain matin vers 7h30 au petit déjeuner car nous avons prévu de partir tôt vers Pompéi...

 

JOUR 2 - POMPEI + VESUVE - TOUS ENSEMBLE

 

IMG_0597.JPG

 

Après avoir goûté l'excellent petit déjeuner en salle ou en terrasse au dernier étage de l'hôtel, nous voilà partis pour la Stazione et le Circumvesuviano jusque Pompei Scavi ( ça veut dire fouilles...)

 

Nous déclinons l'offre trop chère à notre goût des guides locaux pour choisir de se promener en liberté et/ou en petits groupes à l'intérieur des ruines en se donnant une heure de retour pour prendre un sandwich et repartir ensuite vers le Vésuve avec le bus local.

 

Après une visite rapide de l’histoire du dernier jour de Pompéi reconstituée en images, nous voilà qui montons vers le forum. Il y a vraiment beaucoup (trop?) de monde et de groupes sur le site. Il faut dire que le ciel est bleu et le temps magnifique...

 

IMG_0614.JPG

IMG_0618.JPGIMG_0622.JPG 

Nous constatons aussi beaucoup de travaux et l'inaccessibilité totale de la plupart des maisons, en partie du fait des dommages occasionnés par les visiteurs depuis des dizaines d'années et aussi du fait des travaux...

 

Heureusement une échappée vers la villa des Mystères un peu éloignée du site, nous permet de nous retrouver très peu dans une villa romaine typique avec de très beaux restes de fresques....

 

IMG_0639.JPGIMG_0648.JPG

 

Nous poursuivons notre visite en essayant tant bien que mal d'accéder au fameux Lupanar où la foule se presse, après avoir vu rapidement quelques fresques (nous les verrons mieux au Musée le surlendemain) nous reprenons notre périple vers les deux amphithéâtres et une partie du reste de la ville...

 

IMG_0654.JPG

 

 

IMG_0658.JPGIMG_0661.JPGIMG_0670.JPG

 

Le temps presse et il faut sortir pour ne pas rater le bus qui va au Vésuve...

 

C'est le moment du sandwich italien à l'échoppe face à l'entrée du site, qui visiblement fait son beurre...

 

Puis après un café qui réveillerai un mort (de Pompéi.. c'est dire!) au bar de la gare nous voilà dans le bus local qui monte au Vésuve en passant par Torre del Greco, petit périple d'une heure qui nous laisse au bas de la montée à pied vers le cratère.

 

Là, dispersion du groupe entre ceux qui ne montent pas (pour de bonnes raisons), ceux qui montent un peu et lentement (pour de bonnes raisons aussi) et les plus valeureux qui montent jusqu'en haut et au bout.

 

La montée est raide au début, moins ensuite, mais longue jusqu'à la première échoppe où elle continue jusqu'à l'entrée du cratère, puis ça redescend et cela remonte un peu pour finir à la dernière échoppe d'où part un autre chemin pour y monter qui rejoint presque Pompéi vers l'est...

 

IMG_0688.JPG

 

Les plus valeureux, en l'occurence Gonzague, Michel, les Rohmer et nous se retrouvent autour d'un verre de vin local des vignes au pied du volcan, moment bien sympathique!

 

IMG_0690.JPGIMG_0695.JPG

 

Lors de la montée et de la descente nous pouvons admirer les vues sur Naples et la baie, ainsi que le cratère...

 

Très calme, ce cratère avec juste quelques fumerolles à peine perceptible sur le flanc ouest, sous le chemin que nous empruntons... Evelyne est un peu déçue, elle avait en mémoire le fond rougeoyant du volcan lors de son passage en 1969...

 

Le Vésuve s’est endormi depuis 1944.. dommage pour le spectacle, mais tant mieux pour les habitants!

 

Retour en fin de journée à la station Torre del Greco, le bus nous a laissé un peu plus haut et nous faisons l'expérience du train de banlieue bondé du soir.....

 

A l'arrivée à Naples, nous achetons nos billets de train pour Salerne, le lendemain...

 

retour à l'hôtel pour la douche et un peu de repos.

 

Le soir un nouveau diner dans le Centro Storico à l' Antica Trattoria Da Carmine, non loin du Duomo.

 

IMG_0705.JPG

 

Encore un excellent repas typique napolitain pour un prix très raisonnable...

 

IMG_0706.JPGIMG_0707.JPGIMG_0708.JPG

 

Repus et fatigués, nous rejoignons nos chambres où nous nous écroulons jusqu'au lendemain où il faut encore se lever tôt pour prendre le train de Salerne...

 

JOUR 3 - LA COTE AMALFITAINE EN BATEAU - TOUS ENSEMBLE

 

De nouveau vers 7h30 au petit déjeuner car le train de Salerne est quelques minutes après 9h00.

 

Voyage rapide jusque Salerne (34 minutes..) où nous arrivons. Le temps est bien sombre et menaçant.. damned!

 

Petit arrêt café toilettes à côté de la gare, pour se doper à la caféine locale...et marche vers le port pour attraper le bateau qui va à Amalfi...

 

IMG_0723.JPG

 

Le temps n'est pas idéal, mais le soleil passe par moment à travers les nuages provoquant des lumières tout à fait intéressantes au plan photographique...

 

La mer n'est pas agitée et le bateau cabotte tranquillement le long de la côte...

 

Nous apercevons les villages côtiers ou perchés le long de la côte : Vietri sul Mare, Cetara, Erchie, Maiori, Minori, puis enfin Ravello et juste en dessous Amalfi..

 

IMG_0737.JPGIMG_0739.JPG


 

IMG_0741.JPGIMG_0749.JPG


IMG_0759.JPG

 

Nous voilà débarqués à Amalfi et nous prenons les photos sous la Porte della Marina pour les envoyer à Prélo en souvenir...

 

IMG_0766.JPG

 

Puis montée dans le village et visite de la cathédrale Saint André aux accents byzantins et très intéressante à visiter..

 

IMG_0773.JPGIMG_0784.JPGIMG_0802.JPG
IMG_0817.JPGIMG_0822.JPG

 

Pour déjeuner un peu à l'écart de la foule, nous voilà attablés à la Trattoria dei Cartari au bout du village où nous allons de nouveau très bien manger.

 

IMG_0828.JPGIMG_0829.JPG

 

Elle tire son nom de la fabrique de papier ancestrale d’Amalfi, que nous allons aller ensuite visiter  tous ensemble pour redécouvrir les techniques de fabrication de papier à partir de tissus broyés...

 

IMG_0833.JPGIMG_0838.JPG

 

Votre serviteur , pas peu fier d'ailleurs, fabriquera sa feuille de papier et en a ramené une offerte en cadeau pour ses deux petites filles...

 

Un dernier arrêt à la Pasticceria Pansa pour les gourmandes et gourmands avec des glaces et gâteaux maison excellents que nous grignotons appuyés à la Fontana di Sant'Andrea

 

Mais il ne faut pas repartir trop tard pour attraper vers 17h le bateau qui nous ramène à Sorrento vers 18h.

 

IMG_0842.JPG

 

Le temps s'est un peu gâté mais il ne pleut pas, un petit arrêt à Positano et le soleil couchant nous fait même un clin d'oeil photographique au dessus de Capri, à l'arrivée à Sorrento la mer est sombre et le ciel d'un gris plombé, un bateau au large aux superstructures blanches ressort sur l'horizon....


IMG_0854.JPGIMG_0860.JPG

 

Ascenseur pour monter la falaise de Sorrento, puis traversée du village au pas de course ... pour attraper le Circumvesuviano qui va nous ramener à l'hôtel assez tard vers 19h ou plus...

 

La fatigue s'est accumulée et quelques uns préfèrent rester à l'hôtel pour la soirée. Rendez vous de principe est pris le lendemain à la sortie du Musée Archéologique vers midi environ...

 

Nous nous retrouvons à 6 avec les Decrion et les Marcant pour tester une nouvelle auberge locale , toujours dans le Centro Storico, l’Antica Osteria Pisano. L'aubergiste nous propose la formule carte blanche et nous voilà partis pour une série sans fin ou presque de tous les plats de la maison... Très sympathique, à tel point que nous proposerons au groupe d'y revenir le lendemain soir...

 

Repus nous rentrons vers l'hôtel pour un repos bien mérité...

 

JOUR 4 - NAPLES - MUSEE ARCHEOLOGIQUE & PROMENADES EN GROUPE

 

C'est la journée semi-libre avec point de rencontre en fin de matinée au Musée.

 

A 4 avec les Decrion nous traversons le Centro Storico de nouveau en direction du Musée, le temps se gâte et c'est la douche quand nous y arrivons, il était temps...

 

Nous voilà partis dans la visite du magnifique statuaire de la collection Farnèse. Mon ami Yves fait une fixation sur la Vénus Callypige, mais j'avoue qu'il n'est pas le seul et qu'il a bon goût. Les filles semblent plus émues par la statue d’Hercule et de quelques autres guerriers très bien équipés....

 

IMG_0863.JPGIMG_0875.JPG

 

Ensuite la nécessaire visite de la partie Céramiques (en fait les extraits des maisons de Pompéi et Herculanum) avec de très belles pièces à voir absolument ,

 

IMG_0890.JPGIMG_0895.JPG

 

 

et au fond le cabinet secret avec quelques autres fresques du fameux Lupanar de Pompéi, mais aussi quelques sextoys antiques mais tout à fait utilisables...

 

IMG_0906.JPGIMG_0912.JPG

 

 

Pour finir les collections au dernier étage moins attrayante, car il fait une touffeur humide dans le musée et le jardin plus agréable avec la jolie statue en son centre...

 

IMG_0927.JPG

 

Retour vers la sortie, regroupement des troupes et déjeuner à la Pizzeria Bellini non loin de la place du même nom.

 

La promenade continue vers la Chiesa di San Domenico Maggiore et son joli cloître, l'église est fermée, nous la verrons le dernier jour...

 

IMG_0940.JPGIMG_0945.JPG

 

Puis nous nous laissons descendre vers la mer en passant vers le quartier moderne devant le Castel Nuovo, l e Teatro di San Carlo (l’Opéra de Naples) et en face la galerie Umberto I puis vers la mer jusqu'au Castel dell’Ovo.

 

IMG_0953.JPG

 

La légende dit qu'un oeuf intact y est caché à l'intérieur d'une boîte grillagée et que tant qu'il restera entier, Naples sera protégée....

 

Retour par le long de la mer en passent devant l’ Harmony of the Seas (fleuron des chantiers de St Nazaire) qui dresse l'équivalent de ses 10 étages au moins le long du quai au bas du Castel Nuovo...

 

IMG_0956.JPG

 

Nous constatons que les horaires pour se rendre sur la petite île de Procida ne sont pas pratiques du tout et nous renonçons donc à ce périple en commun pour le lendemain au profit d'une journée libre.

 

Fatigués nous rentrons en métro depuis Municipio jusque Garibaldi puis retour à l'hôtel.

 

Nouvelle soirée tous ensemble à l'Antica Osteria Pisano et retour à l'hôtel....

 

JOUR 5 - L'OUEST DE LA BAIE DE NAPLES & POUZOLLES - JOURNEE LIBRE OU EN PETITS GROUPES

 

C'est la journée laissée totalement libre jusqu'au soir ou RV est pris pour 19h00 afin d'aller prendre notre fameux dîner de gala de fin de séjour....

 

Nous nous retrouvons de nouveau avec Yves et Isabelle et après une petite promenade dans le quartier Mercato au sud de la place Garibaldi,

 

IMG_0983.JPGIMG_0991.JPG

 

 nous voilà partis en métro jusque Mergellina car nous voulons découvrir la partie ouest de la baie de Naples. Le temps est redevenu magnifique...

 

IMG_0994.JPGIMG_0999.JPG



Nous marchons d'un pas alerter pour rejoindre la rive et les chalets dans les jardins le long de la Via Mergellina et devant la mer, où les napolitains aiment à se relaxer au soleil en grignotant...

 

IMG_1011.JPG

 

Puis marche le long de la route côtière vers le Bagno Ellena , la plage de Naples, puis le Pallazzo Donn’Anna et ses mystères, et ensuite remontée vers le quartier chic de Posillipo, de multiples vues magnifiques sur la baie et le Vésuve permettent de prendre des photos...

 

IMG_1013.JPGIMG_1018.JPG

 

Le chemin est long et ça donne faim.. très faim à Isabelle notamment qui repère avec son oeil aiguisé un restaurant sur une place sympathique : Al Poeta , où nous allons nous reposer et manger en terrasses d'excellents poissons notamment...

 


IMG_1024.JPG

 

Nous poursuivons notre chemin vers l'est et Marechiaro. Je propose une longue descente vers la mer qui nous amène au lieu dit "Giuseppone al Mare" qui fait face à toute la baie de Naples vers l'Est et au Vésuve...

 

 

IMG_1035.JPGIMG_1036.JPG

 

 Yves propose habilement de repartir en taxi et une charmante cafetière italienne qui parle français nous aide en ce sens.

 

Le taxi va nous emmener toujours vers l'est à l'extrémité de la ville de Naples dans le quartier de Bagnoli toujours au bord de mer...

 

IMG_1044.JPGIMG_1046.JPG
IMG_1052.JPGIMG_1054.JPG

 

Nous reprenons la route vers l'ouest et la ville de Pouzolles (Pozzuoli en italien) berceau de Sophia Loren et cité balnéaire fréquentée par les Napolitains en saison. En ce début d'octobre c'est très calme mais il fait vraiment doux au soleil et finalement nous sommes presque arrivés à pied à l’ile de Procida à quelques encablures de Pozzuoli par la mer....

 

IMG_1067.JPG

 

Nous prenons une glace bien méritée et la patronne du café nous indique le chemin pour aller voir l’amphithéâtre romain (Flavio) présenté sur les guides comme le 3ème plus grand d'Italie...

 

Comme il se situe juste en dessous de la gare métro que nous devons prendre pour rentrer nous y allons et payons même l'entrée pour voir un tas de briques sans grand intérêt en fait, à moins que nous soyons fatigués....

 

IMG_1069.JPGIMG_1070.JPG

 

 

 

Retour par le métro jusque Garibaldi puis rentrée à l'hôtel où des taxis viennent nous prendre pour aller dîner chez Amici Miei , un nom de restaurant tout à fait adapté à l'histoire d'une amitié entre marins qui dure depuis 1973....

 

IMG_1074.JPG

 

 


IMG_1079.JPGIMG_1080.JPGIMG_1081.JPG

 

Amici Miei est principalement réputé pour les viandes, ce qui change après tout le poisson que nous avons mangé les jours précédents, et nous y faisons un excellent repas tous ensemble pour conclure ce séjour en beauté...Le vin est excellent!

 

Le retour sera plus délicat car il est difficile d'obtenir de taxis et il pleut beaucoup sur Naples, mais après un peu d'attente, tout le monde rentre sain et sauf à l'hôtel.

 

Le RV a été fixé en fin de matinée le lendemain dimanche pour rejoindre l'aéroport tous ensemble.

 

JOUR 6 - NAPLES - DERNIERES PROMENADES ET DEPART POUR PARIS

 

Matinée libre, dernier petit déjeuner sympathique en terrasse de l'hôtel au soleil.

 

Puis nous partons en amoureux faire une dernière visite à pied de Naples qui traverse le Centro Strorico le long des Decumani

 

IMG_1083.JPGIMG_1085.JPG

 

et nous permet de voir l'intérieur de la Chiesa San Domenico Maggiore cette fois-ci :  


IMG_1086.JPGIMG_1087.JPG


avant de continuer vers  Toledo et  les quartiers Spagnoli :

 

 

IMG_1093.JPGIMG_1099.JPG

 

Après avoir vu la galerie Umberto I et sa magnifique voûte :


IMG_1103.JPGIMG_1104.JPG

 

nous prenons un café au  Gran Caffé Gambrinus (arrêt obligatoire) :


IMG_1105.JPG

 

 

puis nous flânons dans le quartier de Chiaia et ses boutiques de luxe, nous retombons au bord de mer le long de la Riviera de Chiaia et son grand jardin avant de remonter sur nos pas vers l'hôtel...

 

Voilà c'est l'heure des taxis et nous retournons vers l'aéroport puis vers Paris!

 

Au prochain voyage et encore merci à toutes : Janine, Nicole, Isabelle, Maryvonne, Catherine et Evelyne, et à tous : les 2 Jean, Yves, Gonzague et Michel pour avoir partagé ces moments d'amitiés ensemble!

 

 

 


19/12/2016
0 Poster un commentaire

Concert de Noël - St Germain en Laye

En ce vendredi 13 décembre 2013, nos amis Janine et Jean nous ont invité au concert donné pour Noël par le Choeur de l'Unesco accompagné par l'orchestre des Sapeurs Pompiers des Yvelines.

Nous voilà donc partis en RER A jusque St Germain en Laye, ce qui nous donne l'occasion d'admirer le magnifique château sur la grande place de vent la sortie du RER.

Comme nous sommes un peu en avance, nous allons nous sustenter rapidement au café brasserie Amnesia, situé juste en face du théâtre Alexandre Dumas. Bonne pizza Calzone et Croque Monsieur frites salade de qualité, le tout avec une bière, et nous voilà sur pied pour aller au concert.

La salle Alexandre Dumas est magnifique et compte près de 600 places. Il y a du monde! Il faut dire que notre amie diva a ses fans....Près de 30 se sont déplacés malgré le froid pour aller l'écouter!

C'est aussi l'occasion de retrouver avec plaisir Jean & Nicole venus avec nous à Lisbonne.

Nous voilà assis confortablement attendant fébrilement le début du spectacle.

A 8h45 précises les membres présents du Choeur de l'Unesco vêtus de noir avec des écharpes de diverses couleur et donc Janine avec son écharpe écarlate - ils sont venus 34 dont seulement 5 hommes si nous avons bien compté - font leur entrée, suivis de l'orchestre des pompiers avec leurs belles épaulettes rouges et enfin du capitaine des pompiers, le chef d'orchestre.

 

Ils nous ont offert un très joli spectacle alternant chants et moments d'orchestre.

Une première partie qui démarre avec "Qu'est ce qu'on attend pour être heureux!", suivi de la Panthère Rose (non ce n'est pas Janine...), puis "We are The world" avec en chanteuse solo une coréenne membre du Choeur de l'Unesco avec ne voix magnifique, une valse de Shostakovitch qui fleure bon la musique de kiosque, une très belle interprétation du thème de Vangelis pour 1492 : " Conquest of Paradise" où le publique est invité à se joindre au Choeur pour les "mmmmm" "ooooo" et "lalalala"...

Jorge Lozano-Corres le Directeur Artistique du Choeur prend la baguette pour l'hommage à Verdi accompagné par la seule pianiste. Un très beau moment du concert que ce Choeur des Esclaves de Nabucco.

Puis le capitaine des pompiers reprend le manche pour conclure la première partie avec le Choeur sur "Oh Happy Day!".

Le chef d'orchestre a fait venir une toute petite fille parmi les spectateurs pour diriger l'orchestre sur un morceau adapté et fera de même avec un garçon un peu moins jeune pour diriger la musique du Roi Lion en seconde partie.

Après 20 minutes d'entracte consacré à l'achat de CDs pour la Chaine de l'Espoir et l'aide que le Choeur de l'Unesco apporte à la construction d'écoles au Burundi, nous voilà repartis pour la seconde partie.

Après "All you need is love" à l'orchestre, voici au chant "We wish you a merry Christmas!" avec le piccolo et le tuba en exergue aux instruments, suivi de "Pinson et Fauvette" l'occasion de voir deux cornettistes de l'orchestre à l'oeuvre, et à nouveau le chant avec "La Mer" de Trenet, puis cette fois-ci les cors avec "Le rendez vous de chasse" de Rossini. Entre temps un ancien de l'orchestre récompensé depuis au conservatoire national de musique est venu nous interpréter à la clarinette, accompagné au piano, deux jolis morceaux de Vivaldi.

Puis c'est la conclusion du concert, avec d'abord "Money Money Money" d'Abba (les impôts!), suivi de " I will follow him!" de Franck Pourcel, Jacques Plante et Paul Mauriat, qui nous rappelle notamment "Sister Act".

Les filles du Choeur de l'UNESCO aurait pu se lâcher un peu plus en se dandinant davantage sur la partie rapide du morceau (Yes!)

La foule en délire applaudit à tout rompre et notre diva est assaillie par ses fans venus la remercier à la sortie! 

Nous lui souhaitons de bonnes fêtes de fin d'année ainsi qu'aux siens et à nos amis venus et nous donnons rendez-vous pour le prochain concert ou le prochain dîner en 2014!


15/12/2013
0 Poster un commentaire

Impressions lisboètes - SEIDAC 40 ans après....

Nous sommes repartis comme à Istanbul voilà 10 ans, mais cette fois-ci à Lisbonne pour nos 40 ans d'anniversaire des anciens aspirants du SEIDAC devenus depuis Officiers de Réserve de la Marine!

Le plaisir renouvelé d'être toujours ensemble après tant d'années...Nous sommes 11 cette fois-ci, 5 couples et le célibataire sans lequel rien ne pourrait se passer!

IMG_2871.jpg

Lisbonne, ville fascinante et émouvante, jetée au bord du Tage - meurtrie à jamais par l'apocalyptique tremblement de terre suivi d’un tsunami du 1er Novembre 1755, évoqué par  Voltaire dans Candide - nous a tous captivés lors des ces 5 jours d'octobre 2013.

Il faut dire que le temps était globalement de la partie avec un très beau soleil 4 jours sur 5 et une température allant jusque 28/30° la journée et restant encore à plus de 20° à minuit.

Douceur du temps, douceur des lisboètes, douceurs des saveurs dans les restaurants et les pâtisseries, tout cela nous a bercé avec bienveillance tout au long de notre séjour.

Ville de quartiers et ville d'histoire et d'histoires. Tu nous a conquise en quelques secondes ou presque. De Belem aux 7 collines (qui sont en fait plus nombreuses) avec leurs points de vue sur le Tage. Alfama, Graça, São Jorge et Bairro Alto et le Chiado, avec les funiculaires et leurs rues en pente, des ruelles de la Mouraria aux grandes perspectives creusées après le tremblement de terre par Marques de Pombal (le Hausmann local) dans Baixa et autour d' Avenida et du Parque Eduardo VII en allant vers le Musée Fondation Gulbelkian. De Campo Ourique à Martin Moniz en prenant le fameux Electrico 28 bondé de touristes et avec des lisboètes pestant aux arrêts car ils ne peuvent pas tous monter ou descendre...

Ville multiple et de rencontres depuis  Olissipo (dérivé d'Ulysse fondateur légendaire de la ville) et la Lusitanie romaine, puis les  Wisigoths et les  Maures chassés par les Chrétiens bien avant leur départ d'Andalousie. Les strates historiques sous la  (la cathédrale - Siège Espiscopal) au pied d' Alfama en témoignent.

Ville de marins et de conquérants du monde avec entre autres du temps de l’Age d’or de Lisbonne : Henri le NavigateurVasco de Gama et Magellan. Nous les avons frôlés au Mosteiro dos Jeronimos et au Museu da Marinha. ils rôdent encore par ici... Mais l'empire n'est plus ce qu'il était et l'Angola est devenu le moteur de croissance pour le Portugal.

Ville d'âmes avec une âme nostalgique, un destin qui ressort en longue plaintes dans les fados (du latin fatum = destin justement) des bars d’Alfama et d'ailleurs où s'exprime la saudade....Lisbonne tremble encore pour de vrai et à travers ses quartiers et ses habitants.

Ville d'arts, de poètes et d'écrivains, de cinéastes ( Luis Vaz de Camoes, Fernando Pessoa, Garett, HerculanoManoel de Oliveira,...). Richesse des lieux ( Igreja São Roque , Mosteiro de São Vicente de Fora,...), des musées ( Coches, Azulejo, Arte Antiga, Artes Decorativas, Arte moderna,...) et des fondations ( Gulbelkian, Arpad Szenes, Collecão Berardo, ...) ...

Enfin, " ginjinha sur le pastel" comme on dit à Lisbonne, une escapade à Sintra pour plonger dans le romantisme effréné et la beauté des points de vue avec les deux châteaux ( Palacio Nacional et Palacio de Peña) pleins de surprises et de recoins troublant, plus la forteresse des Maures en contrebas de Peña et depuis le château la vue magnifique vers la baie de Lisbonne au sud et la côte portugaise à l'ouest.

Hôtel Britania au charme un peu suranné qui vous emporte, ambiance années 30s avec  le porto ou  la ginginha en libre service pour les hôtes. Qu'il était agréable d'y retourner chaque soir et de s'y retrouver autour d'un porto avant de sortir dîner. Restaurants simples ou de grande classe (ah.. le Belcanto!) tous porteurs des traditions culinaire locale (les poissons dont  la bacalhau incontournable, les petiscos, les pasteis). Pâtisseries à tous les étages avec chacun sa spécialité de quartier. Nous nous sommes régalés de saveurs locales.

Comment, cela fait 5 jours que nous sommes là et il nous faut déjà partir avec regret. Mais nous reviendrons, il y a encore tant de choses à découvrir et à voir....


22/10/2013
0 Poster un commentaire

Souvenirs stambouliotes - SEIDAC 30 ans après...

Quelques souvenirs de notre voyage à Istanbul en Octobre 2003 pour l'anniversaire des 30 ans de Marine au SEIDAC .

Ville monde, à la croisée des continents et des cultures, aux multiples visages... Vous pourriez y passer cent fois et voir des choses différentes à chaque fois tant il y a de lieux, de mouvements et d'évolutions....Je n'y suis encore passé que 3 fois, donc j'ai de la marge...

Logés dans l'hôtel Azyiade, très bien situé non loin de la Corne d'Or, tout près des grands sites à visiter, nous avons été accompagnés par Evren, notre guide Pacha Tours (qui avait pris en charge notre voyage de groupe) aux yeux bleus lumineux car il venait du Caucase, pendant les 3 premiers jours au bout desquels quelques uns rentrèrent sur Paris alors que nous et quelques autres restèrent encore deux jours pour flâner librement dans Istanbul.

Sainte Sophie et la Mosquée bleue et celle de Suleyman, jusqu'à Topkapi et au Café Pierre Loti puis Eyüp et son cimetière, en passant par la croisière sur le Bosphorele Grand Bazar et pour finir un dîner de gala et de poissons au Park Flora.  Voilà le programme entre autres des 3 premiers jours.

Complété pour les flâneurs des 2 derniers jours par la visite des quartiers modernes (Beyoglu : Istiklal , Taksim et Galatasaray et plus loin Besiktas), de l'ancien quartier grec avec le Patriarche de l'église orthodoxe (Fener) aux autres quartiers de Fatih et les quartiers de la rive asiatique (Üsküdar et Kadiköy).

 

Fini également par un autre dîner final en laissant sur place notre ami Prélo qui allait y vivre quelques aventures complémentaires...


01/06/2013
0 Poster un commentaire

Y'avait dix marins! - Chanson de mer

Comme nous sommes 10 anciens marins du SEIDAC cela tombe bien =

Le texte de la chanson = Y'avait dix marins! par les 4 Barbus


que l'on peut retrouver sur ces 2 albums :

  

et pour d'autres chansons de marins = Répertoire Marins


01/06/2013
0 Poster un commentaire